L’EPLEFPA de Bordeaux Gironde a été associé à celui de Sainte-Livrade pour participer au projet européen visant à harmoniser les diplômes dans le Cadre Européen des Certifications tout au long de la vie (CEC). Ce projet a été initié en Italie début avril 2010 pour deux ans de travaux auxquels Véronique Puchaud-David participe avec Stéphane Rey et Jean-Pierre Geoffroy de Sainte-Livrade.

Le Cadre Européen des Certifications pour l’éducation et la formation tout au long de la vie (CEC, en anglais EQF – European Qualifications Framework for lifelong learning) vise à favoriser d’une part, la mobilité au sein de l’Union Européenne et, d’autre part, à faciliter l’éducation et la formation tout au long de la vie. C’est un cadre de référence commun qui permet aux pays européens d’établir un lien entre leurs systèmes de certification.

Le CEC englobe tous les niveaux de certification acquis dans l’enseignement général, l’enseignement et la formation professionnels, ainsi que l’enseignement supérieur. Les niveaux de référence sont décrits en termes d’acquis de formation et d’éducation répartis en trois catégories: les savoirs, les aptitudes et les compétences. Cela signifie que les certifications, dans différentes combinaisons, regroupent un large éventail d’acquis notamment en termes de savoirs théoriques, d’aptitudes pratiques et techniques et de compétences sociales.

Les travaux ont commencé en Italie entre les Pays Bas, la Hongrie, l’Autriche, le Portugal, la Suède, la France, représentée aussi par l’ENESAD avec le soutien de la DGER, et enfin, l’Italie représentée par diverses structures de formations et de la profession réunies autour de l’Università Degli Studi Guglielmo Marconi. Il s’est agi d’échanger sur les systèmes de chaque pays et de déterminer une méthode de travail commune, axée sur les démarches de progrès. Le groupe a établi une ébauche de grille d’analyse des certifications intégrant les compétences attendues et les secteurs professionnels pour déterminer à ce croisement les exigences des certifications respectives. Après finalisation, des entretiens devront permettre de valider ces résultats. In fine, un plan d’action a été fixé pour poursuivre ce travail sur les deux ans.

Contact :
veronique.puchaud-david@educagri.fr