Dans le cadre de leur Projet d'Initiative et de Communication, quatre étudiants de BTSA Viticulture-Oenologie du Lycée Viticole de Libourne-Montagne ont organisé, le 19 janvier dernier  une conférence sur le Centre Culturel et Touristique du Vin, qui ouvrira ses portes en Janvier 2015.

Ils ont consacré de longues heures à organiser cet événement, c'est donc soulagés et enthousiastes qu'ils ont vu arriver ce jour. Monsieur Philippe Massol, directeur du projet, n'a malheureusement pas pu être présent mais Monsieur Florent Fatin, du Centre, a cependant assuré avec brio la présentation. 56 personnes ont fait le déplacement pour assister à cette conférence. Peu de viticulteurs étaient présents mais les étudiants se réjouissent toutefois du nombre de leurs camarades ayant répondu à l'invitation avec enthousiasme.

Un des buts du Centre est de dédiaboliser le vin et de le remettre à sa place, c'est-à-dire un héritage patrimonial que l'on doit défendre. Ce projet se veut interactif pour présenter le monde du vin de manière ludique et toucher ainsi le plus grand nombre de personnes (3 millions de visiteurs sont attendus par an). L'enjeu est, avant tout, de créer un pôle d'attraction dans cette ville, tel que le Guggenheim Museum de Bilbao. Le Centre a pour ambition de devenir un véritable lieu d'excellence emblématique. Cela permettra également de cristalliser, autour d'un lieu touristique, le statut Unesco de Bordeaux.

Un parcours de 2 à 3 heures est prévu avec de nombreuses étapes. Vous voyagerez à travers le temps et l'espace grâce une technologie de pointe et découvrirez le vin et ses acteurs à travers le monde. Imaginez-vous en train de visiter virtuellement n'importe quel vignoble du globe, ou de vous balader dans un temple égyptien et d'y apprendre l'histoire du vin à cette époque, ou encore de déguster un vin tunisien dans une géode polysensorielle avec écrans géants à 360° et souffles d'air chaud simulant le climat.

Mais l'objectif du centre est aussi de donner envie aux visiteurs d'aller directement chez le viticulteur de la région. Des trajets en bateau sont prévus sur la Garonne et la Dordogne, permettant de se rendre dans les terroirs du Médoc et du Libournais. Un module permettra également de faire un test sur ces goûts en vin et proposera des lieux de visite suivant le résultat.

Enfin la visite se terminera dans le belvédère par une dégustation d'un vin de votre choix. Cette salle sera le deuxième plus haut point de Bordeaux et il sera possible d'avoir une vue panoramique de la ville, et virtuellement du monde entier grâce à des jumelles de réalité augmentée...
Selon les étudiants "Bordeaux a besoin d’un lieu de référence de l'oenotourisme et cela peut être positif pour tout le monde, visiteurs comme viticulteurs".

La conférence fut de l'avis de tous vraiment intéressante. "Monsieur Florent Fatin a réussi à nous faire entrer dans l'univers technologique, interactif et éducatif du centre et nous a donné qu'une envie : se précipiter là-bas dès le premier jour de l'ouverture" se souvient Antoine Frech, l'un des étudiants organisateurs.

IMG_3738  IMG_3744

  IMG_3743