Oppenheim_2010Du 25 au 28 mai 2010 s’est déroulé le 10ème Congrès des écoles viticoles européennes, à Oppenheim en Allemagne (sud-ouest de Francfort). Une délégation de douze personnes de l’EPLEFPA de Bordeaux Gironde s’est déplacée dans cette région viticole, située en Rhénanie Palatinat (Rheinland-Pfalz), le long du Rhin et qui occupe deux-tiers des 100 000 hectares du vignoble allemand.

Créé il y a vingt ans à Beaune et organisé tous les deux ans dans un pays européen différent, comme à Blanquefort il y a quatre ans, ce congrès a pour objectif d’encourager l’échange d’expériences entre les écoles viticoles, de faciliter la réalisation de stages pour les élèves à l’étranger et de rendre possible des voyages d’études. Il permet aussi de promouvoir la tradition viticole et la culture liée au vin.
Quarante deux établissements, issus de huit pays y ont participé, représentés par des chefs d’établissements, d’exploitations et d’enseignants techniques et linguistiques ; soit au total 135 personnes. Le thème retenu concernait la durabilité, notamment au travers de l’enseignement et de l’apprentissage.

Conférences et visites ont permis aux organisateurs de présenter leur système éducatif. On peut notamment retenir l’originalité des missions du personnel technique. Quant à l’enseignement, il ne représente qu'un tiers du temps, le reste se répartissant à part égale entre l’expérimentation et le conseil en entreprise. On peut aussi noter la réussite allemande en terme d’apprentissage et de formation professionnelle.

Une croisière sur le Rhin a permis d’apprécier les paysages magnifiques des vignobles très pentus, tout en renforçant de façon conviviale les échanges entre les différents participants.

Des cépages blancs dominants
Comme dans les autres régions viticoles du pays, les cépages blancs sont dominants. Ils occupent en effet plus des deux-tiers de la superficie. Le Sylvaner, même s'il est toujours le plus cultivé, est en diminution, au profit du Riesling, cépage plus qualitatif. Les vins blancs contiennent toujours du sucre, de quelques grammes la plupart du temps, à plusieurs dizaines. Ils sont également assez riches en CO2. Les cépages noirs sont le Pinot noir mais aussi le Dornfelder, cépage allemand métis obtenu dans les années 1950 et qui présente l’avantage de produire des vins riches en couleur et légers en tanins, qualités recherchées par les nouveaux consommateurs allemands, suite au "French paradox".