Cette année, les étudiants de la section européenne ont fait leur voyage d'études en Ecosse, du 15 au 22 octobre 2011.

Les objectifs du voyage étaient multiples, d'abord scientifiques, en lien direct avec le contenu de leur formation. Les étudiants ont en effet découvert une autre façon de traiter les problèmes scientifiques et économiques que pose notre société. Enfin, il ne faut pas oublier les objectifs langagiers car avec l'option DNL scientifique, le voyage d’études en Ecosse constitue pour les élèves une opportunité d’ouverture culturelle sur un pays anglophone au moyen d’une pratique langagière en situation.

Le thème général retenu fût celui de « tradition et modernité » : comment l'Ecosse inscrit aujourd'hui les éléments de son patrimoine naturel et culturel dans l'évolution de notre société.
Le parallèle avec certaines de nos problématiques du sud-ouest de la France a été réalisé.

October-2011-0052

Aspect géographique
Etant donné l'étendue de la région, il a semblé nécessaire de stationner sur plusieurs lieux :
- Edimbourg, capitale historique, pour mieux comprendre l'intégration du pays dans sa tradition historique, et comment elle l'intègre dans les activités économiques (tourisme en particulier)
- les Highlands à partir d'Inverness : pour mieux comprendre la genèse des immenses espaces du Nord de l'Ecosse, et la façon dont ils sont gérés (visite de parc) et « exploités » en terme d'image et de communication (monstre du Loch Ness etc.),
- l'Ile de Skye pour aborder une problématique maritime, importante en Ecosse... et dans le Sud-Ouest de la France.

Aspect logistique
Les choix suivants ont été faits :
- des hébergements  en auberge de jeunesse, qui permettent à la fois de réduire les coûts et d'échanger avec d'autres jeunes (en anglais le plus souvent)
- l'utilisation des transports en commun locaux qui permettent même s'ils ne sont pas aussi simples à gérer qu'un bus individuel, permettent de mieux appréhender le quotidien de la population.

Travail pédagogique
Une thématique  transversale  « Tradition et Modernité » a entraîné les étudiants à collecter et restituer les informations qui rentrent dans le cadre d'une problématique et à s'intéresser à la fois au passé et au présent, ce qui les a conduit à se pencher naturellement sur des questions d'avenir et à chercher à utiliser les outils théoriques nécessaires.

Découverte de l'Ecosse
Sous l'angle « culturel » : comment une région dotée d'une forte identité culturelle et d'une histoire mouvementée peut valoriser cette identité aujourd'hui (tourisme, image de marque etc.). Puis sous l'angle écologique  et territorial : une région dotée d'espaces « vierges » considérables est-elle consciente de la nécessité de les protéger ? comment elle la met en valeur ? Toutes les pratiques vont-elles dans le sens d'un développement durable ? Enfin, sous l'angle « économique » : comment une région qui a subi une grave crise industrielle et un fort déclin de l'agriculture tente de « rebondir » sur des activités nouvelles (tourisme,  agro-alimentaire, informatique, services etc.)

Le parallèle avec le sud-ouest de la France est clair : grands espaces, identité culturelle forte, traditions agricole et agroalimentaire, etc... Conformément à l'orientation de la filière STAV, l'accent a été mis sur les aspects territoriaux,  agricoles et agroalimentaires.

Ce projet a donné lieu à un travail de restitution sous plusieurs formes :
- un blog (avec architecture en langue anglaise) alimenté en français et en anglais avec des éléments de la préparation,  du voyage et de sa restitution ; www.foadformagri33.com/blogA/wordpress

- une restitution du voyage a été présentée le 20 janvier 2012 ; elle a fait une large place aux outils de communication audiovisuels (diaporama et/ou séquences vidéo).