Depuis quelques années, la mobilité et les échanges européens se sont étendus aux formations par apprentissage. La Région Aquitaine et le programme Léonardo da Vinci encouragent et proposent désormais des bourses de stages en Europe pour les jeunes apprentis. Immersion en entreprises allemandes et espagnoles, découvertes culturelles, linguistiques et autonomie étaient au rendez-vous !


Une trentaine d’apprentis blanquefortais en Bac Professionnel Vigne et Vin et Aménagements Paysagers au CDFA Agricole de la Gironde, a ainsi pu partir trois semaines à Wiesbaden, en Allemagne et dans La Rioja, en Espagne. Agés de 17 à 22 ans, filles et garçons ont intégré des entreprises locales, sur la base du volontariat.

Un rythme de travail différent
Dans l’ensemble, tous ont pu constater des différences sur les méthodes et le rythme de travail, notamment en Allemagne où selon Brice, apprenti en Travaux Paysagers, « la journée est plus longue, on travaille de 9 à 10 heures par jour mais le rythme est plus lent, on prend davantage le temps de travailler et ils sont aussi très à cheval sur les consignes de sécurité » souligne-t-il. Sébastien, lui aussi en stage à Wiesbaden ajoute « qu’on travaille mieux ainsi car cela permet d’être plus attentif à ce que l’on fait et d’être moins stressé». Il a d’ailleurs reçu une proposition d’embauche et pense déjà y retourner après son bac. Enfin, autre différence et non des moindres, ils ont constaté que les allemands travaillent davantage le minéral que le végétal dans les créations paysagères.

 


Une expérience enrichissante
Kimberley, apprentie en 1ère année de Bac pro vigne et vin et stagiaire dans La Rioja en Espagne, affirme que c’est une très bonne expérience « j’ai eu de très bonnes relations avec les ouvriers et les autres apprentis. L’exploitation qui m’a accueillie s’étend sur 700 hectares, les structures sont très modernes et plus grandes, c’est un autre monde, tout est démesuré ! ». Au niveau professionnel, elle est cependant un peu déçue : « il a beaucoup plu et là-bas, on ne travaille pas les jours de pluie, heureusement on s’est rattrapé sur les visites ! ».

Si la plupart des stagiaires été encadrés, trois sont partis en totale autonomie, c’est le cas de Thibault, Mickael et Amandine, qui étaient dans la vallée du Rhin. « Sur le plan professionnel, tout s’est très bien passé, mais l’adaptation a été difficile, on perd ses repères, surtout la première semaine mais on s’adapte au fil du temps, et je me suis bien débrouillé en anglais, j’ai fait des progrès car j’ai beaucoup communiqué et échangé avec les ouvriers. L’ambiance et l’accueil été très bons » explique Thibault. Quant au travail dans les vignes, ils ont aussi pu constater des différences, dues principalement à la géographie des lieux, composée de coteaux. « Le travail dans les vignes est plus dur dans les coteaux, à cause des pentes on ne peut pas utiliser de tracteurs mais la charrue ou le treuil » rajoute Mickael.

En septembre prochain, ce sera au tour des apprentis allemands de venir à Bordeaux. Le CDFA Agricole de la Gironde les accueillera trois semaines et ils seront placés dans des entreprises de la région, notamment dans le Médoc et sur le bassin.